SIHH Panerai 2011, l'apogée. Part 2/2


 

La 345, dernière SL. Sachant que Panerai est une marque de niche, on est ici sur une montre de micro niche, dites niche de Chihuahua, tant les caractéristiques rares se recoupent dans ce modèle.

Gauchère, chrono titane, pas RdM linéaire, mais au dos, une nouveauté sur un P.200X (2004.9 , en l'occurrence), saphir plat, son gros défaut, pour une montre relativement couteuse...

 


 

La 380, comme le calibre (de flingue pas de JlC), une entré de gamme terriblement efficace, ca sera l'équivalent de la Logo 000 pour les radiomirs, à moins de 3000€, Unitas, 45mm, le logo sur le cadran peint en légère dépression, petit regret, la ligne BlackSeal me parait de trop.

Le fond est plein, c'est très raccord avec l'esprit tool-watch originel. Efficacité.

 

 

La 384, Radiomir 45mm céramique avec P.2002, sans surprise, je n'aime pas du tout, boitier céramique qui ne vas pas aux rads, calibre super épais qui la rend démesurément obèse, c'est sans doute la montre que j'aime le moins de ce cru.

Mais Richard, lui à adoré, comme quoi tous les gouts...

 

La 386, la montre du buzz pré-Sihh, j'ai beaucoup de mal à lui trouver des qualités "buzzables", vu le défilé d'avions de chasses façon salon du bourget/eurosatory.

C'est une très honnête Panerai, une 312 composite, P.9000, elle m'empêcheras pas de dormir, mais feras sans doute la joie du marché Asiatique, qui n'est pas toujours pourvu de mon physique avantageux.

 

La 369, Radiomir 42mm chrono (marché Asiat oblige), une montre comme aurait pu en faire Panerai il y à un 5ans, c'est épais, pas folichon niveau finitions, et globalement sans intérèt, curiosité, un OPXXIII embarqué, un 2892 avec plateau de complication je crois...

La 356, Luminor boitier Bettarini 44mm, Daylight, très belle hommage à la gamme Daylight, un film bien médiocre aura réussit à donner quelques montres intéressantes (comme le minable Judgement Night et sa BO délirante).

On pourrait y voir soit le chant du cygne des boitier Bettarini, soit un message subliminal adressée aux amateurs de boitier Bettarini, du type, non on ne vous oublie pas. C'est en tout cas la non 47mm que j'ai le plus apprécié de ce cru 2011.

 

 

Epilogue: Panerai cartonne avec une des trois marques les plus intéressante de la wonder week, au coté de De Béthune et Heritage Watch Manufactory, alors que quasiment toutes les marques du groupe (à l'exception de VCA), font un SIHH en demi-teinte, Panerai réalise sa plus belle prestation en ouvrant grand les vannes de tous les désirs inassouvis des Paneristis.

Mieux, ils distancent sérieusement, en augmentant le niveau de finition générale et les choix esthétiques, tous ceux qui prétendaient faire du Panerai-like (B&R en tête).

C'est aussi un camouflet à tous les pisses-froid qui passaient leurs journées à se vautrer dans l'attaque viles et basse à l'égard de Bonati, même si c'est bien sur le travail d'une équipe personnifié dans le moustachu.

Finalement, le plus gros bémol, c'est que je les vois mal réaliser un aussi beau SIHH à l'avenir, à moins de sortir la petite Egyptienne, la grande en 47mm, la 339 anses droite (comme la contesté Ferretti), ainsi que que la Submariner-like 47mm, la même année, le tour de force serait impossible à reproduire.

Enfin il ne faut pas pleurer, on à la chance d'être la génération de Paneristi qui vit en direct l'apogée de Panerai.

 


Popular Manufacturers

Popular blog posts

Archives

Bookmark the site !